Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /home/riadmaessaouira4/public_html/honest-classes/DB.class.php on line 14
Riad dharma : La ville blanche

La ville blanche

La ville blanche

A peine à 3 heures de vol du vieux continent, des températures douces et printanières à l’arrivée à la ville blanche, Essaouira avec ses belles rues et ses remparts fouettés par le vent, fraîche et vivifiante telle est cette jolie ville  et peu importe le nombre de visites, la magie opère toujours,  Pour l'arrivant, Essaouira c'est d'abord une carte postale imparable, celle d'une ville fortifiée battue par les vents et les vagues de l'Atlantique. C'est aussi une cité à l'histoire compliquée et aux identités multiples : portugaise, arabo-andalouse, berbère et africaine. Changée mais pas encore bouleversée par le tourisme, Essaouira, anciennement Mogador avant l'indépendance de 1956, demeure encore une destination aussi apaisante qu'attirante.
 
Face aux canons, meurtrières, tours de garde et remparts, posé à un kilomètre de la rive en plein océan, un gros caillou attire le regard. Ce site, qui fut à l'origine une prison construite par des opposants au roi, est désormais une réserve naturelle classée et inaccessible au public. A chaque mois d'octobre, les 340 couples de faucons qui y ont élu domicile s'envolent vers Madagascar pour revenir aux premiers jours du printemps.
 
Aux alentours de la zone fortifiée s'étendent ensuite des kilomètres de plages - parfois d'une propreté toute relative - et de dunes. Les vagues sont fortes et la baignade parfois rendue dangereuse par les courants. Le lieu attire aujourd'hui les amateurs de surf, kitesurf et planche à voile. Les moins téméraires trouveront leur bonheur en flânant, à pied, sur un chameau ou un cheval tandis que les plus sociables iront se mêler aux locaux pour taper dans un ballon et recenser les innombrables maillots floqués aux noms de Leo Messi et Christiano Ronaldo, symboles d'une époque en mondovision. En ces lieux, douceur et paix demeurent atemporelles. Loin de la fournaise de Marrakech, le taros, nom berbère du vent côtier, tempère le climat et rend agréable Essaouira toute l'année. Quelques kilomètres plus loin, à l'intérieur des terres, et au milieu d’une nature aussi surprenante que  variée, on retrouve une multitude de maisons d’hôtes nichées dans les forêts d’acacia et thuya ou bien prenant de la hauteur sur les collines et entourées d’oliviers et arganiers, tel est le cas de Riad Essaouira Dharma, une des maison d’hôte qu’on retrouve à quelques minute d’Essaouira  direction Marrakech, cet hôtel de luxe a tout pour plaire, loin de l’agitation de la ville, il offre une atmosphère de quiétude et de zen à ses convives, leur permettant ainsi de passer des séjours d’exception, tout en étant pas loin de Mogador et ses merveilles.
 
Riad Dharma est l’exemple d’hébergement que la ville a connu cette dernière décennie, des maisons d’hôte conviviales en plein nature et offrant des services hôteliers et un confort certain.